REG_20151029_Affiche_boisWEBLes élections régionales des 6 et 13 décembre vont décider des orientations politiques pour les 6 prochaines années de la nouvelle région Alsace/Champagne-Ardenne/Lorraine. Dernier scrutin avant les échéances de 2017, elles seront un moment important pour faire gagner un projet rassembleur, c’est-à-dire un projet anti-austérité qui réponde aux besoins des populations.

Elles vont se dérouler dans un contexte de grave crise économique, sociale, environnementale et démocratique. Les politiques libérales menées depuis des années produisent toujours plus de chômage, de précarité, de difficulté d’accès aux soins, avec des services publics toujours plus affaiblis, et l’aggravation des inégalités sociales…

Ce n’est pourtant pas une fatalité. Aujourd’hui, les moyens technologiques et humains permettent de vivre mieux, de répondre aux besoins fondamentaux de toutes et tous. Notre société n’a jamais été aussi riche, l’argent coule à flots. Mais il est détourné, – le mot n’est pas trop fort – aspiré par les grands groupes, par les marchés financiers.

L’austérité, c’est-à-dire la baisse des dépenses publiques utiles, aggrave la crise. Elle participe à détruire l’emploi, et à réduire l’activité.

C’est l’enjeu de ces élections. Allez-vous avoir dans votre région des élus qui vous défendent, qui améliorent les services publics, ou de « simples gestionnaires » qui accompagnent l’austérité ? Pour notre part, nous choisissons de résister et de développer avec vous des mesures utiles et ambitieuses.

Elus locaux, militants syndicaux et associatifs, nous sommes engagés au quotidien, à vos côtés, pour défendre notre territoire. Fidèles aux valeurs de progrès social et humain, nous portons une autre voix, un autre choix. Il est nécessaire et urgent de conduire une politique qui s’attaque à la finance et tourne le dos à l’austérité : une politique de relance économique, respectueuse de l’environnement, créatrice d’emploi, permettant une meilleure répartition des richesses.

De nombreuses forces, de nombreux citoyens peuvent se rassembler sur une telle dynamique, seule capable de porter une alternative aux velléités de la droite et de l’extrême-droite, pour faire gagner des projets en région qui soient en rupture avec le modèle économique actuel.